Saturday, August 05, 2006

Washington D.C. (week-end du 4 juillet) - Part 2

Résumé de l’épisode précédent : après moultes péripéties, nos 3 aventurières sont enfin en route pour Washington...

Alors, dans le bus, pas d’évènements inattendus, nous voilà donc environ 4 heures plus tard dans la capitale :

Washington D.C. Le D.C. veut dire District of Columbia, c’est le nom du district fédéral dans lequel se trouve la ville... Encore une fois (cf le coup de Broadway dans l’épisode 1), quelqu’un cherche à embrouiller les gens car l’état de Washington, lui se trouve sur la côte Ouest (Seattle), rien à voir donc ! Comme d’habitude, une petite carte pour commencer :

Une fois arrivées, on commence par prendre le bus pour aller à l’auberge de jeunesse qu’on a réservée. Première photo dans le bus, ça ne cessera jamais de m’étonner cette incursion de la bondieuserie religion là où on s’y attend le moins ! C’est dans ces moments là qu’on prend pleinement conscience du concept de laïcité...

On arrive peu après devant l’adresse de l’auberge, mais on se demande si c’est bien là, car ça ne ressemble pas trop à une auberge, et ça a l’air désert :

La porte est fermée. Bon, qu’à cela ne tienne, on va appeler ! Donc, en fait c’est bien là, tout le monde est à l’intérieur en train de regarder la télé. Quelqu’un vient nous ouvrir, et retourne vite fait dans le canapé... Et oui, nous avons eu la TRES mauvaise idée d’arriver pendant un match de foot de la coupe du monde (Angleterre-je sais plus qui). On m’avait dit que les américains ne s’intéressaient pas au foot, je pensais être tranquille, malheureusement les auberges de jeunesse c’est rempli d’européens (et notamment d’anglais), donc raté pour la tranquillité footesque. A ce moment là, on a tout de suite compris qu’on avait fait un mauvais choix, mais le problème avec les auberges de jeunesse, c’est qu’il est difficile de savoir avant si ça va être bien ou pas. Pour le même prix, on peux tomber sur des auberges très bien, comme sur des trucs catastrophiques. Bon, ça fait le charme des voyages, ok, mais faut quand même pas pousser mémée dans les orties... Le gars nous dit donc tranquillement que non, il ne peut pas prendre 5 mn pour nous donner les clés, on est à 10 mn de la fin et il y a toujours 0-0 (c’est vraiement des glandeurs ces footballeurs, à 22 derrière un ballon, y’en a pas un qui se débrouille pour mettre un but en 90 mn, c’est de l’abus nan ?). Normalement il y a aussi un français qui bosse là mais il a pris sa journée pour voir le match des français qui jouent à 15h, d’ailleurs vous aussi vous allez regarder le match non ? Non, on va pas regarder le match, on s’en tape de la coupe du monde, on veut juste poser nos affaires. Bon, là je pratique la technique du "inspirer par le nez, expirer par la bouche", plusieurs fois profondément, pour éviter de lui dire ce que j’en pense avec des mots tout à fais inappropriés dans la bouche d’une jeune fille de mon éducation :-) OK, je me raisonne, le match finit dans 10 mn, restons zen...

Le match fini, le gars prend 3 mn pour s’occuper de nous avant le début des prolongations (quel professionnalisme!), il nous montre la chambre, nous file deux clés pour la porte d’entrée, et hop, back in the canap'... Alors les chambres ne ferment pas à clé, il y a à peine 50 cm entre les deux étages des lits superposés, de quoi s’assommer en beauté si tu te lèves un peu vite le matin, les salles de bains sont dégueulasses, enfin ça fait plus gros squatt qu’auberge de jeunesse. Je n’ai pas des goûts de luxe, et des auberges limites j’en ai vu (dont une où une copine a chopé la gale, pour vous dire !), mais celle-ci gagne le pompon haut la main... C’est sûr que ça change des hôtels 3 étoiles avec piscine quand je vais en déplacement :-) Mais bon, c’est le week-end, on n’est là que pour deux nuits, on prend le parti d’en rire, et on part à la découverte de Washington, laissant derrière nous les supporters lobotomisés transcendés (allez, je provoque là, vous emballez pas ! j’aime pas le foot mais chacun ses goûts ; ce qui me dérange c’est l’impact démesuré de la coupe du monde sur la vie quotidienne, quand on s’en tape c’est un peu pénible que tout tourne autour de ça).

Bref, nous voilà donc parties à la découverte de la ville, sous une chaleur caniculaire, heureusement on avait pensé à la crème solaire :-) Dès qu'on arrive dans le centre de Washington, on se rend compte qu'il est essentiellement constitué de bâtiments fédéraux, qui sont tous blancs avec moultes colonnes ! On sent bien que tout a été conçu ensemble, ça fait un tout bien agencé, cela s’appelle The Mall.

Du coup, c'est vrai que c'est assez dépaysant et sympa à voir, mais on finit par s'en lasser un peu, il n'y a pas trop de centre-ville avec des restaus, bars, etc... et le soir c'est assez mort. Enfin vous verrez, les photos parlent d'elles-mêmes ! En descendant de notre auberge de merde palace 4 étoiles, qui est sur la 16th street, on arrive pile sur le Lafayette Park, et juste derrière, the White House. J'avoue qu'on s'est presque demandées si c'était bien elle, vu qu'on a plus en tête l'image de l'avant avec le grand jardin, ça surprend de la voir aussi près, et on s'attendait à quelque chose de plus grand aussi. Mais vu les signes contestaires anti-guerre, et plus généralement anti-Bush, on se rend vite compte que c'est bien ça !! Il paraît que certains "activistes" sont là depuis plusieurs années !!

Et c'est parti pour le défilé de temples grecs...

Un truc pas blanc et sans colonnes, mais je ne sais plus ce que c’est !

Le Treasury Department :

Et en tournant la tête au coin d’une rue, on aperçoit le Capitole pour la première fois (mais pas la dernière !) :

Washington étant la capitale, elle détient également le record absolu de drapeaux au mètre carré (et ça augmente encore le week-end de la fête nationale, of course !).

Des arbres et des colonnes !

Bis ! Difficile de se rappeler quel bâtiment c’est exactement vu qu’ils sont tous à peu près les mêmes !!

Le point d'information pour les touristes a aussi droit à ses colonnes, mais miniatures ;-)

Celui là, ca doit être le Department of Commerce :

Hé, hé, ça existe vraiment !!

Je ne sais plus non plus ce que c’est celui-ci !

Le Capitole de nouveau !

Et un autre bâtiment sans nom :-)

Ca fait des jolies photos en tout cas (si on aime le style!) :

Et voilà donc the White House vue de face :

Une ronde de drapeaux autour de l’obélisque du Washington Monument !

Et on arrive au mémorial de la Seconde Guerre Mondiale :

Ouh la la, c'est la première fois que je surprends des américains à transgresser les règles de façon aussi flagrante (il faut dire qu'il faisait vraiment très très chaud !) :

Bon, vu que tout le monde le faisait, on en a profité pour se rafraichir un peu aussi, on était vraiment au bord de l’insolation donc c’était nécessaire...

D’ailleurs je souligne une particularité très appréciable de Washington (et aussi à New York, mais surtout dans les parcs), il y a des fontaines à eau à de nombreux endroits dans les rues, ce week-end là on a particulièrement apprécié, la déshydratation nous guettant à chaque instant malgré les 5 litres (d’eau je précise!) qu’on a du s’enfiler chacune...

Par contre, au niveau des bassins/piscines, il y en beaucoup pour les mémorials ou les bâtiments (les reflecting pools dont je parlerai plus loin), mais pas beaucoup pour les gens, c’est dommage !

Et on est enfin assez loin pour pouvoir prendre l’obélisque en entier (mais en travers!).

Ensuite se trouve le mémorial de la Guerre de Corée. Les statues sont très réalistes, ça donne une ensemble assez impressionant.

La liberté a un prix...

Mais, qu’est-ce que j’aperçois qui se cache derrière les arbres ?? Ne serait-ce pas des colonnes ?!!

Si, si ! C’est le Lincoln Memorial.

Avant de monter les marches, on fait une petite pause en bas, par cette chaleur, il faut ménager ses efforts !! Comme tout est parfaitement aligné, il faut se décaler un peu pour voir apparaître... surprise... le Capitole !

Ce bassin est donc la Reflecting Pool (bassin de reflexion) du Washington Monument, comme ça il peut se voir ! Ca donne envie de se baigner, mais on ne peut pas, bouh :-(

Les canards ne se gènent pas par contre... Coin, coin :-)

Allez, on se motive pour la montée des marches (sans tapis rouge!). Ca a un petit air de Versailles vous ne trouvez pas ? C'est normal, l'architecte qui a conçu tout ça (L'Enfant) s'en est inspiré !

A l’intérieur du Lincoln Memorial, une statue d'Abraham Lincoln (logique...), d'une taille impressionante :

Petit interlude rien à voir : au début, on a été surprises par le fait que les avions passent très près au dessus de nos têtes, on les entend bien passer ! L’aéroport est très près de la ville en fait... Les avions survolent la Potomac River avant d’aller se poser :

Fin de l’interlude rien à voir...

On traverse maintenant la Potomac River, et on arrive au Arlington National Cemetery, un immense cimetière militaire. Des pierres tombales blanches à perte de vue, c’est assez impressionnant...

On dirait des dominos :

Ensuite, on se dirige vers le Pentagone, qui n’est pas très loin mais on ne peut apparemment pas y aller à pieds... On teste donc le métro, qui est très propre et neuf comparé à New York !! Et là en sortant, la déception... On ne voit qu’un des murs du Pentagone juste en sortant du métro, il est très bas, et on ne peut pas s’éloigner pour avoir une vue d’ensemble... En bref, on ne voit rien ! OK il fallait s’y attendre, mais on est déçues quand même... Je n’ai même pas pu vérifier qu’il avait bien 5 côtés ;-) C’est interdit de prendre des photos (pas qu’il y ait grand chose à prendre de toute façon), et comme je n’ai pas envie de me faire reconduire illico à la frontière par le FBI, je ne transgresse pas ! J’ai pris ça dans la station de métro comme preuve quand même !

Bon, les kilomètres sous un soleil de plomb nous ont bien assomées, c’est l’heure de l’apéro maintenant... Le centre de Washington étant dédié aux bâtiments fédéraux et mémoriaux, il n’y a pas de restos ni de bars, c’est très mort (que des touristes, dont beaucoup d’indiens et d’asiatiques), donc on se dirige vers Adams Morgan, le quartier des restos et bars, sur les conseils de passants !

Aaah, l’apéro est bienvenu, et le serveur (qui parle français) nous apprend avec un sourire devant notre désintérêt affiché (hé hé), que la France a gagné son match de l’après-midi !! Après le bon repas bien mérité, on s’est dit qu’on pourrait rentrer à pieds, vu qu’on est sur la 18e rue et que notre auberge est sur la 16e, ça a l’air pas loin, mais on n'avait pas fait attention au grand parc qu’il y avait entre les deux, et donc après avoir marché un bon moment sans trop savoir où on allait atterrir, on a fini par retourner prendre le métro ! Ca nous a quand même permis de passer dans un quartier très huppé, avec de nombreuses résidences d’ambassades pas trop moches (pas de photos because il faisait nuit...).

De retour à l’auberge, on est bien claquées, mais il n’était pas dit que les aventures de l’auberge maudite allaient s’arrêter là ! Effectivement, arrivées dans la chambre, on se rend compte qu’il manque un de nos matelas... Bon, évidemment le gérant de l’auberge est introuvable (je le comprend, pas assez fou pour vouloir dormir ici !), donc on fait le tour des autres chambres, où on trouve un matelas par terre avec personne dessus. On demande à une fille qui est dans la chambre s’il est à quelqu’un, elle dit qu’elle ne sait pas, donc bon, on récupère le matelas...

Là-dessus je descend poser la bouffe qu’on avait achetée pour le lendemain dans le frigo (là encore il faut fermer les yeux sur la propreté!), et regardez qui j’ai rencontré juste à côté du frigo :

Elle est mimi, non ? En fait, le truc blanc en dessous, c’est une sorte d’adhésif prévu à la base pour les cafards (hé, hé), et cette pauvre souris est restée collée dessus !! J’aurais bien voulu la délivrer de ce piège, mais je n’avais pas envie de finir mon séjour à l’hôpital pour cause de morsure de souris enragée (OK y’avait peu de risques mais bon, vu l’état de l’auberge je n’ai pasvoulu tenter) ...

Bref, on essayait toujours d’en rigoler, mais on commençait à rire jaune pour tout vous dire, surtout Alex, qui s’est fait réveiller à 3h du mat par la fille qui était apparemment censée dormir sur le matelas qu’on avait récupéré. On était désolées pour elles, mais on était quand même arrivées avant et il y avait nos affaires sur les matelas, donc que ce soit elle ou le gérant, ils auraient pu réfléchir avant de le déplacer... On n'a pas vraiment su le fond de l’histoire, le gérant n’était pas là le lendemain, il y avait le français (celui qui était parti voir le match la veille), qui nous a dit qu’il ne comprenait pas pourquoi il y avait plus de personnes dans l’auberge que de lits ! Vu qu’il était français (c’est toujours plus facile dans sa langue !!), j’ai pu lui dire exactement ce que j’en pensais (en restant polie bien sûr!), sur le traitement à l’arrivée, la cuisine et salles de bains dégueulasses (et la souris, qui n’était quand même plus là le matin), et la gestion plus que calamiteuse...

Bref, si jamais vous allez à Washington, je vous donne le nom de l’auberge pour que vous évitiez d’y aller (sauf si vous aimez les souris, le foot et le moisi dans la salle de bain !), c’est le Washington International Student Center (je viens de regarder plus en détails, et apparemment le bâtiment original de l'auberge a brûlé donc celui-ci est temporaire, et l'autre avait l'air mieux d'après les commentaires, qu'on aurait du lire plus longuement avant de choisir !!).

Bientôt la suite, avec encore plus de colonnes !!

6 Comments:

Anonymous L'oeil du loup said...

Bon je reprends le fil du blog dont j'avais abandonné la lecture depuis le post sur l'arrivée de ta maman à NY. J'ai du rattraper mon retard et j'ai bien ri à la lecture des posts sur les bus chinois, la roue de velo, le spam (j'en ai jamais des comme ca moi), et l'hotel D.C (ça sonne moi bien qu'Hotel California à dire vrai, n'importe quoi). Enfin ouais ca semble un peu mort comme visite en plus sous le cagnard, après tout c'est compréhensible Washington étant la ville qui compte le plus grand nombre de juriste au mètre carré ! (et c'est connu que les juristes en plus de ne pas être tous rigolos, pourisse p-ê un peu l'ambiance de la capitale). Il parait tout de même que ca s'arrange ?

6/8/06 03:47  
Blogger Carine said...

welcome back then !
tu es aussi aux Etats-Unis ??

6/8/06 09:07  
Blogger Yoy said...

Hey, je viens de decouvrit ton blog , vraiment sympa, je suis content de ne pas etre le seul a vivre des aventures bizarre ici. j en ai aussi fait un blog d ailleurs http://toofrenchy.blogspot.com

Bonne continuation

6/8/06 18:41  
Anonymous l'oeil du loup said...

Non je ne suis pas aux Etats Unis mais je compte bien y retourner l'an prochain et pourquoi pas finir mes études là bas mais bon, en attendant je lis les blogs des expat'...

7/8/06 04:03  
Blogger TomateCerise said...

C'est vrai que le centre de washington est tres etrange... a part ces grands batiments blancs, on dirait que rien n'existe et le reste est trop calme (enfin durant le week-end je ne sais pas comment c'est en semaine!).
Sympa votre logement ;) En tout cas ca t'a permis de mettre une photo de souris sur ton blog cette fois (elle ne risquait pas de s'enfuir la pauvre!!!)

7/8/06 09:43  
Blogger Carine said...

yoy : welcome, je vais découvrir ton blog !

oeil du loup : OK, comme ça tu sais à quoi t’attendre ;-)

tomate : oui cette fois elle a bien été obligée de poser pour la photo !!!

7/8/06 09:58  

Post a Comment

<< Home